La RDC tente à son tour d'abandonner les sacs plastique à usage unique

Après des pays industrialisés et quelques États en Afrique, la République démocratique du Congo tente à son tour d'interdire les sacs plastique à usage unique si nuisibles pour l'environnement, dans les supermarchés fréquentés par une minorité de consommateurs, a constaté lundi l'AFP.

Observation empirique: finie depuis quelques jours dans les supérettes de Kinshasa la débauche de sachets distribués aux caisses pour le moindre achat. Explication: un décret du Premier ministre congolais Bruno Tshibala en date du 30 décembre 2017 interdit la production, l'importation, la commercialisation et l'utilisation des sacs, sachets et autres emballages en plastique. "La semaine dernière, le ministre de l'Industrie est passé ici à deux reprises. Il a même emporté tous les emballages en plastiques que nous gardions ici", a déclaré à l'AFP le caissier d'une supérette de la commune résidentielle de la Gombe. "Les emballages interdits seront non seulement confisqués et incinérés mais vous devrez payer des amendes et pénalités comme prévues par le décret", avait mis en garde en avril le ministre, Marcel Lewu.

#Non à la pollution plastique !